Si vous recherchez le meilleur rasoir coupe choux pour faire vos contours de barbe, cet article est fait pour vous.

Ceux qui me suivent depuis un moment savent que je n’utilisais pas de rasoir droit, mais une shavette. Et bien j’ai craqué ! En même temps, ça faisait longtemps que je souhaitais posséder ce sublime accessoire de barbier.

Mais encore une fois, comme pour tous mes tests, cet article n’est là que pour vous aider à choisir le produit qui vous convient le mieux, et à répondre à certaines de vos questions. Je ne suis pas là pour vous vendre tel ou tel produit ou vous dire où acheter un rasoir coupe choux. C’est à vous de vous faire votre propre opinion.

Rasoir coupe choux : ma sélection

Authentique Rasoir BeautyTrack

Au même titre que la marque Akunsz, BeautyTrack propose un rasoir coupe choux à moins de 50€ avec la son cuir d’affûtage et son étui de rangement.

Il sera aussi le produit idéal pour s’essayer au rasage à l’ancienne sans se ruiner.

La grosse différence se situe au niveau de la chasse, qui sera en plastique (comme le Petit Français), rendant ce rasoir plus léger.

Rasoir traditionnel de barbier A.P. Donovan

On monte en gamme (et donc en prix), avec le rasoir traditionnel de la marque Donovan.

Ce rasoir coupe choux, d’un excellent rapport qualité prix, sera livré avec son cuir (pour l’affûter) ainsi qu’avec une boite en bois pour le ranger.

Il sera vendu avec la lame déjà affûtée (donc prêt à l’usage), avec une dureté de Rockwell de 55 HRC (assez rare pour un rasoir de moins de 100€) . Son manche existera en plastique ou en bois.

Ce coupe choux est vraiment une pièce magnifique, surtout pour ce prix.

Rasoir Dovo évidé 5/8

Si vous ne connaissez pas encore la marque Dovo, sachez simplement qu’avec Thiers Issard, ce sont les 2 meilleurs fabricants de coupe choux … au monde ! Si l’un des français, Dovo, lui, est allemand.

Il propose, avec ce rasoir évidé 5/8, un produit d’une qualité professionnelle … à moins de 100€. Son manche, au même titre que son concurrent français, sera en plastique. Donc assez léger.

Ce coupe choux est à conseiller à tous les barbus qui souhaitent vraiment s’adonner au rasage à l’ancienne, pour entretenir leur barbe.

Livré sans accessoire, il vous faudra prévoir un cuir d’affûtage.

Thiers-Issard – Le Dandy 5/8 – Evidé

J’ai longtemps hésité entre Le Dandy et le Petit Français de chez Thiers-Issard. Mais pour des raisons de prix j’ai finalement choisi ce dernier (comme vous avez pu le lire plus haut).

Quoi qu’il en soit, Le Dandy fait probablement partie des meilleurs coupe choux made in France, pour se raser ou pour entretenir sa barbe.

Vendu sans accessoire (pensez à acheter un cuir de rasage), la lame de ce rasoir droit est en 100% acier carbone forgé C135 (comme la plupart des rasoirs de la marque Thiers-Issard).

Quand à son manche, tout comme le Petit Français, il sera en plastique (blanc ou noir), rendant ce rasoir léger et maniable.

A recommandé à ceux qui souhaitent réellement d’adonner au rasage à l’ancienne. Il serait dommage de ne plus utiliser une telle pièce.

Thiers-Issard – Rasoir coupe choux Spartacus avec lame 5/8 évidée

Juste pour se faire plaisir, je ne résiste pas à vous parler d’un des plus beaux coupe choux que j’ai eu l’occasion de voir et de tester : le Spartacus de chez Thiers-Issard.

Il n’est même plus question de rasoir, ici, il s’agit tout simplement d’une pièce d’exception.

La lame sera en 100% acier carbone forgé, et sa chasse existera en plusieurs matière : plastique, imitation écaille de tortue, corne et bois.

Ce rasoir sera plutôt recommandé à ceux qui souhaite l’utiliser pour un rasage intégral. Sa lame étant un peu épaisse pour un simple entretien de barbe.

Tout savoir sur le rasoir coupe choux

Un coupe choux (appelé aussi rasoir droit), est un rasoir à lame fixe.

A la différence d’une shavette (voir plus bas) ou d’un rasoir de sûreté (je ne parle pas des rasoirs jetables qui, même si les lames sont fixes, ressemblent plus à des rasoirs de sûreté), il est impossible de changer la lame d’un coupe choux. Il faudra donc l’affûter.

Le lexique des pros

Saviez-vous que chaque partie d’un coupe choux portait un nom bien précis ?
A ce titre, je tenais à remercie Thiers Issard qui m’a autorisé à utiliser certaines illustrations présentes sur leur site.

lexique
(c) Thiers Issard

Les parties qui vont principalement nous intéressées, dans cet article, seront :

  • Le Nez
  • La taille de la lame
  • L’évidage
  • Le manche (ou la chasse)

Pour les autres, c’est bien de connaitre leur nom, mais ils ne changeront pas (ou très peu) d’un rasoir à un autre. Et ils n’auront pratiquement aucune incidence sur votre manière de vous raser.

le petit francais

La taille de la lame

taille de lame
(c) Thiers Issard

C’est, selon moi, l’élément le plus important à considérer quand vous choisirez votre coupe choux.

Seules les lames 7/8, 6/8, 5/8 et 4/8 sont des rasoirs à barbe. Le meulage est demi-évidé ou évidé qui convient aussi bien pour la moustache que pour la barbe.

Les 3/8 (13 mm) ou 2/8 (10 mm) conviennent uniquement pour les cheveux (effilage, car le meulage est plein donc tranchant soutenu : le cheveu est beaucoup plus résistant que le poils de barbe).

Pour l’entretien de la barbe (ou de la moustache), je vous conseille d’opter plutôt pour les tailles 4/8 (16mm) ou 5/8 (13mm). Le Petit Français ayant une largeur de lame de 4/8.

Bien que légèrement moins tranchantes que des lames plus larges, elles permettront de réaliser un travail plus précis.

Ndlr : merci à Thiers Issard de m’avoir apporter ces précisions sur l’utilisation des lames selon leur taille respectives.

L’évidage

types d'évidage

C’est aussi un élément très important à prendre en considération si vous décidez de vous offrir un coupe choux.

L’évidage n’est ni plus ni moins que la partie de matière « retirée » des côtés de la lame du rasoir.

L’évidage n’est pas une question de tranchant. Plus l’évidage sera important, plus il sera cher et plus il sera fragile. Il demandera un entretien régulier et une bonne dextérité lors de son passage sur le cuir.

Le profil semi-évidé est souvent recommandé à ceux qui souhaitent s’initier au rasage à l’ancienne.

Cependant, pour ce qui nous intéresse ici (c’est-à-dire le contour de barbe), je vous recommanderais plutôt de choisir un coupe choux au moins évidé (donc vers la gauche du dessin du dessus).

Il faut que votre rasoir soit suffisamment tranchant et précis pour ne pas avoir à trop appuyer et pour réussir les détails de votre barbe (contours, moustache, voir autour de la mouche).

Et contrairement à ce que j’ai pu lire sur différents sites, le Petit Français de chez Thiers-Issard a une lame évidée (dit aussi entièrement évidée ou en anglais « full hollow« ) et non demi-évidée ou extra-évidé.

coupe choux evide

Le Nez

nez coupe choux
(c) Thiers Issard

Comme vous pouvez le voir sur l’image du dessus, il existe au moins 5 types de nez pour un coupe choux :

  • Le nez rond
  • Le nez crochu
  • Le nez carré
  • Le nez français
  • Le nez espagnol

Le plus commun sera le nez rond (c’est le cas du Petit Français), suivi du nez carré.

Pour une personne qui cherchera à se raser entièrement, le nez rond sera le plus adapté et le plus répandu.

Pour ceux qui chercheront un coupe choux pour entretenir leur barbe (ce qui était mon cas), les nez ronds ou carrés feront parfaitement l’affaire. Ils seront moins difficile à trouver et moins compliqués à utiliser (et aussi accessoirement mois chers) qu’un nez crochu ou français.

Plus que la forme du nez, je vous conseille de choisir en premier lieu la taille de la lame. Vous verrez ensuite, en fonction des marques, ce qu’ils proposent.

Comme nous le verrons plus loin, une taille de 4/8 semble être l’idéal pour entretenir sa barbe. Et dans les coupes choux en 4/8, il est compliqué de trouver autre chose que des nez ronds ou carrés.

Le manche (ou la chasse)

C’est une partie qui, si elle n’est pas la plus importante, n’est pas à négliger. Et ce, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, parce que c’est la partie que vous aurez en main. C’est ce qui va vous permettre de tenir votre coupe choux sans vous couper, et de protéger la lame contre les ébréchures du tranchant.

Choisissez donc un manche que vous trouverez agréable à utiliser, avec une bonne ergonomie.

Ensuite, ne le choisissez ni trop lourd, ni trop léger. C’est aussi cette partie qui donnera son poids à cet accessoire. Un rasoir trop léger, qu’on ne sent pas suffisamment n’est pas agréable. Mais un coupe choux trop lourd, non plus.

Un matériau comme le métal, le bois ou la corne aura tendance à l’alourdir. Certains matériaux pourront même faire doubler voir tripler le prix final.

Me concernant, je vous conseillerais le plastique (parce que l’entretien est simple et moins coûteux), ou le bois (plus noble, mais plus cher). Pour des raisons d’éthique, je vous recommande d’évitez la corne, comme pour les brosses à barbe. Mais c’est à vous de voir.

Ndlr : Thiers Issard fabrique depuis plus de 10 ans des rasoirs en chasses métal pour une Société américaine. Et malgré une très nette différence de poids, celles-ci se vendent très bien aux Etats-Unis.

Quelle est la différence entre un rasoir coupe choux et une shavette ?

Une shavette, c’est ce qui ressemble le plus à un coupe choux. Aussi bien dans son design, dans la façon de s’en servir, que dans son efficacité.

Cependant, une shavette sera moins précise et plus agressive sur la peau qu’un coupe choux, car sa lame étant mince (et souvent en inox), celle-ci risque de plier et de faire un trou dans votre barbe. Il faut faire donc très attention pour avoir un geste précis.

Un rasoir droit (ou coupe-choux) possède une dureté exceptionnel (souvent en acier carbone) qui ne plie pas. Le geste est plus facile car plus stable.

Beaucoup de barbiers modernes préfèrent d’ailleurs utiliser une shavette, principalement pour des raisons d’hygiène. Ils leur suffit de changer la demi-lame de rasoir à chaque utilisation, sans avoir à la désinfecter (ce qui devra être fait à chaque fois, dans le cas d’une utilisation professionnelle d’un coupe choux).

Mais que ce soit la shavette ou le coupe choux, ce sont les outils les plus adaptés pour faire des contours de barbe précis. Oubliez le rasoir de sûreté ou le rasoir jetable, vos contours de barbe risquent de ne pas être suffisamment nets.

A contrario, ce sont ceux qui présentent le plus de risques de se couper. Il n’y aura aucune protection entre votre peau et la lame. On dit d’ailleurs qu’il faut une période d’adaptation de plusieurs semaines (parfois plusieurs mois) avant de se familiariser avec le geste d’un coupe choux.

difference entre coupe choux et shavette
A gauche un coupe choux. A droite une shavette.

Pourquoi utiliser un rasoir droit pour faire ses contours de barbe ?

Comme je vous l’expliquais plus haut, si vous souhaitez réaliser des contours de barbe précis (en complément d’une tondeuse à barbe), vous devrez utiliser une shavette ou un coupe choux.

Que ce soit l’un ou l’autre, votre rasage sera effectué au plus près de votre peau. Vous serez donc mieux rasé. Et comme il s’agit de réaliser des détails, il faut que votre rasoir soit maniable, précis et impeccablement affûté.

Jusque-là, la shavette et le coupe choux se valent. Bien qu’après avoir utilisé les deux, je trouve ce dernier encore plus précis (la lame est plus longue et le bout du nez est coupant, à la différent de celui d’une shavette) et moins risqué pour les coupures (aussi surprenant que cela puisse paraître).

Les avantages

Aussi étonnant que cela puisse paraître, j’ai trouvé la lame de mon coupe choux Le Petit Français moins agressive sur ma peau que mes lames jetables de shavette (je réalise deux passages : dans le sens du poil, et à contre sens). Et le final était le même, j’étais aussi bien rasé. De (très) près.

Le coupe choux a aussi une durée de vie très longue. Il suffira d’entretenir sa lame avec un cuir, pour qu’il retrouve son tranchant d’origine. Il sera assez rare de devoir le faire réaffûter entièrement. Vous n’aurez donc plus besoin d’acheter des lames jetables.

Un coupe choux, bien entretenu, pourra se transmettre de père en fils, et pourra avoir une durée de vie d’au moins 50 ans.

Les lames d’une shavette, si vous l’utilisez souvent, peuvent vite représenter un certain budget. En effet, de bonnes lames, de qualité, coûtent un certain prix. Ramenez sur 10 ans, les économies réalisées peuvent être énormes (faites le calcul 😉 ).

Vous générerez aussi moins de déchets, puisque vous ne jetterez rien après votre rasage (ni lame, ni emballage). Un bon geste pour l’écologie.

L’objet est beau. Il n’y a rien à dire, un coupe choux de qualité ça en jette.

Et enfin, vous aurez la fierté de dire à vos amis ou collègues : « Moi je me rase à l’ancienne, au coupe choux« . 😉

Les inconvénients

L’un des inconvénients sera son prix. Un coupe choux de qualité, coûtera au moins 100€. Prix auquel il faudra ajouter celui d’un cuir, pour l’affûtage. Ce qui représente un certain budget.

L’affûtage, justement, sera une étape indispensable à votre rituel rasage. Et affûter un coupe choux avec un cuir demande une certaine période d’adaptation.

Si vous ne comptez vous servir de votre coupe choux qu’une fois par mois, l’achat d’une shavette et de lames jetables vous reviendra peut-être moins cher. A vous de faire votre calcul.

Comment entretenir son coupe choux ?

Puisque la lame d’un coupe choux n’est pas jetable, il faudra l’entretenir. Voila mes conseils pour son entretien :

  • Affûtez votre lame avant chaque rasage, avec un cuir.
    Comme une petite vidéo sur le sujet vaut mieux qu’une longue explication, je vous mets une vidéo que je trouve géniale. 😉
  • Nettoyez la lame après chaque rasage, en la passant simplement sous l’eau.
    Très important : veillez à bien l’essuyez avant de la ranger. Une lame de rasoir, quel que soit la qualité ou son prix n’aime pas l’eau.
  • Utilisez un barbicide de temps en temps.
    Même si vous êtes le seul à l’utiliser, ça ne pourra pas vous faire de mal de le désinfecter de temps en temps. Surtout s’il vous arrive de vous couper (même des micros coupures).

Un dernier conseil : si vous avez reçu votre coupe choux de votre père, qui lui-même l’avait reçu du sien etc … (car oui, c’est un accessoire qui peut se transmettre de génération en génération), l’affûtage au cuir ne suffira peut-être pas. N’essayez pas de l’aiguiser vous-même, mais allez plutôt voir un spécialiste.

Quelque mots sur la marque Thiers Issard

Avant de continuer, sachez que je ne suis pas sponsorisé par Thiers Issard (j’aimerais bien 😉 ), et que donc j’ai acheté moi-même ce coupe choux (comme c’est le cas pour 99% des produits que je teste).

Après avoir lu plusieurs articles et regardé quelques vidéos, Le Petit Français de chez Thiers Issard semblait être l’un des meilleurs coupe choux pour entretenir sa barbe.

Thiers Issard est une marque française, créée en 1884, et spécialiste des rasoirs à main (principalement des rasoirs droits, appelés aussi coupe choux).

Tous leurs rasoirs sont fabriqués en France, de façon artisanal, avec un savoir faire transmis de générations en générations.

Parmi leurs produits, et en plus des coupes choux, vous trouverez aussi des accessoires de rasage, des couteaux, ciseaux, blaireaux, cuirs d’affûtage, pâtes d’affilage… et le tout : made in France !

Pourquoi j’ai choisi la marque Thiers Issard ?

Parce que c’est l’une des dernières grandes marques françaises à fabriquer des rasoirs droits de façon artisanal. Et même si je ne suis pas dans l’ultra patriotisme, lorsque notre beau pays propose un produit Made in France, pourquoi aller l’acheter ailleurs ?

Parce que Thiers Issard est un gage de qualité. Vous pouvez lire tous les commentaires que vous voulez, sur n’importe quel(s) site(s), cette marque est une vraie référence.

Et parce que, malgré leur prix élevé, en plus d’être de qualité, je trouve leurs coupes choux magnifiques. Et puis comme je le dis toujours : la qualité a un prix !

Encore une fois, cet article n’est pas une publicité déguisée pour la marque Thiers Issard, ni pour leur coupe choux Le Petit Français, mais tout simplement l’avis d’un barbu, passionné, et vous livre ses impressions.

Comme je le dis toujours, je ne suis pas là pour vous vendre quoi que ce soit, mais simplement pour vous faire partager ma passion et mes tests de produits.

le petit francais thiers issard

Coupe choux « Le Petit Français » de chez Thiers Issard

Le Petit Français (la date de naissance se situe aux alentours de 1910) me paraissait être un choix évident pour entretenir ma barbe.

C’est un coupe choux en 4/8, nez rond, évidé et dont la lame est en 100% acier carbone forgé C135.

Livré dans un étui en cuir, sa chasse est en plastique blanc ou noir (le mien est noir). Le manche a beau être en plastique, il ne fera pas du tout cheap, croyez-moi.

Son poids est parfaitement équilibré : ni trop lourd ni trop léger (il sera cependant légèrement plus lourd qu’une shavette au manche en bois), et sa prise en main parfaite. Il vous permettra de réaliser des contours de barbe nets et précis, mais aussi de vous raser dans le cou.

Si vous décidez, un jour, de ne plus porter la barbe et de tester le rasage à l’ancienne, sa lame ne sera pas trop petite. Ce rasoir est finalement assez polyvalent.

Finalement, son seul inconvénient serait peut-être son tarif. Vous ne le trouverez pas en dessous de 100€. Mais je l’ai écrit plus haut, la qualité a un prix !

Mon expérience avec le coupe choux Le Petit Français

Me concernant, bien qu’utilisant une shavette depuis plus de 2 ans, je me coupais encore régulièrement (ou peut-être n’étais-je tout simplement pas doué 😉 ). Le mix peau sensible + poil épais n’aidant pas.

Mais depuis que j’utilise un coupe choux (le Petit Français, donc), plus aucune coupure. Et ce, dès la première utilisation. J’en suis même surpris moi-même.

Je m’attendais à une certaine période d’adaptation, à une peau plus irritée, à des coupures ou au mieux, des contours mal faits. Et bien non, ce fût tout le contraire. Je crois même qu’il me serait impossible de retourner maintenant à l’utilisation d’une shavette.

3 Réponses

  1. Forte

    bonjour Cyril, j’aime énormément tes articles et les sabres sont une passion pour moi toute masculine depuis plusieurs décennies (et l’acier mon métier) , je me permet donc de te reprendre sur plusieurs points. l’acier 440c et un acier martensitique bas de gamme il a comme principal défaut d’êtres sujet à une déformation rapide et micro ébréchures je ne le recommanderais pas à néophyte (une lame de sabre ne tolère aucun défaut, bain de sang à la clés), de même un 55 HRC et un acier trop tendre ( bien pour un couteaux de cuisine) qui demandera trop rapidement une reprise à la pierre ( adieux l’économie réalisé à l’achat ) l’acier 135 CR3 de Thiers Issard et de l’acier qualité lime à 62-63 HRC, l’équivalent des aciers Japonais les plus dur (je te rejoint dans l’avis de l’ excellence française à moins de 100 euro ), pour finir le petit Français est un demi-évidé , l’évidement démarre au centre de la lame et conserve un rayon identique, l’évidement le plus simple à réaliser et donc le moins cher ( il est à noter que cette erreur est commune , en effet le petit Français à un dos dans la moyenne large « il entre dans la catégorie des sabres pour barbe dur » afin d »avoir un angle de coupe plus droit à l’affûtage, et donc un tranchant plus résistant, l’idéal pour un débutant.) j’espère que tu ne me tiendra pas ombrage pour mes mots . bien cordialement Thierry.

    Répondre
    • Cyril de BelleBarbouze

      Bonjour Thierry,

      Merci pour ce commentaire si pointu (et fort apprécié 😉 ).

      Sur le rasoir « Le Petit Français », c’est de Thiers Issard même que j’avais eu l’info, et c’est aussi ce qui est écrit sur leur site : Rasoir Evidé.
      J’avais d’ailleurs pas mal échangé avec eux lors de la rédaction de cet article (pour être sûr de ce que j’allais écrire, notamment sur leur marque). De vrais passionnés, soit dit entre nous.

      Pour le reste, n’étant pas moi-même un spécialiste de l’acier, je te fais confiance. 😉

      Répondre
      • Forte

        merci pour ce retour, en effet les compagnons de Thiers Issard sont la crème de la crème dans la maîtrise de leur art et fière (à raison) de leur œuvre. Mais la définition de l’évidement d’un sabre est soumis à beaucoup d’interprétations , le son à la coupe, le début et la fin de l’usinage, le ratio de la lame, l’épaisseur du dos, la hauteur du dos, la constance du rayon d’usinage, le pays de fabrication, ce qui est valable dans un pays ne l’est plus dans un autre!, je reste pour ma part très basique et du fait professionnel , ou est combien de matière et retirée point. je ne tiens compte que du travail réalisé et non de la géométrie de la lame dans son ensemble. tu comprendra que le travail des compagnons de Thiers Issard et pour moi de loin de meilleur et ceci pour une raison simple, quelques soit le modèle ou le prix d’un sabre Thiers Issard le soin apporté et le même , le meilleur acier et la meilleur préparation, pas de différence, sa coupe fort en sortant d’atelier et pour très longtemps. je te remercie encore pour tes articles (toujours un petit moment attendue ) .bien cordialement.

Laisser un commentaire